Accueil

En hiver, vous trouverez tous les plaisirs de la montagne et de la glisse avec les trois magnifiques domaines skiables du Beaufortain, Arêches-Beaufort (7.5 km), les Saisies- Espace Diamant (15 km), et Hauteluce-les Contamines Montjoie (20 km). Vous pourrez également pratiquer le ski nordique ou la promenade en raquettes sur la zone de loisirs de Marcot située face au chalet.

En été, de nombreuses balades et randonnées vous permettront de découvrir la nature verdoyante et la vie pastorale . Un centre aqua ludique, des terrains de tennis et un mur d’escalade, situés à 5 minutes du châlet, satisferont les plus sportifs.

La via ferrata du Roc du Vent avec vue imprenable sur le lac de Roselend ou la passerelle himalayenne sur le lac de St-Guérin offrent une vue somptueuse sur les barrages hydrauliques. De nombreux circuits VTT permettent tant l’initiation que les sensations fortes aux sportifs aguerris.

N’hésitez plus, venez découvrir le Beaufortain, Pays de convivialité et de tradition…

Le chalet de Bernoline

Le chalet a été construit en 1973. Il se situe au lieu-dit La Poipia( petite colline, tumulus, tertre en patois savoyard) dans la plaine de Beaufort.

Maryline et Luc, les anciens propriétaires, ont baptisé le chalet « Chalet de Bernoline » en 2004.

 

La légende de Bernoline

Bernoline est une jeune châtelaine orpheline et particulièrement belle, mais elle se morfond dans son château, situé à Angon(…)Cependant, un chevalier vient un jour quémander le gîte et le couvert. Il s’agit d’un beau jeune homme, en route pour les croisades. Après un coup de foudre réciproque et quelques jours de pur bonheur, le chevalier part au combat, pour ne revenir que de nombreux mois plus tard. À son retour, la noce est prononcée et les deux jeunes mariés vivent pendant 2 ans une vie fort enviable.

Malheureusement, une étoile vient se mettre en travers de cette histoire trop parfaite. La châtelaine voit un soir une étoile si brillante qu’elle est la désire à tout prix. Elle en fait part à son dévoué mari qui, emplit de ses qualités chevaleresques. S’ensuit alors une poursuite à travers monts et vaux, durant 100 jours, à la recherche de l’étoile tant désirée…

Vint enfin le jour où, au bord d’une mer, une sirène lui confie l’astre précieux. Ce cadeau est assorti d’une terrible condition : le caprice de la belle devra lui être remis le soir même ou Bernoline mourra. Ni une ni deux, le chevalier fonça au grand galop en direction du lac d’Annecy et de son épouse. Exténué, il arrive au bout du lac, proche de Lathuile, à la nuit tombée, et au moment où un violent orage éclate.

Aveuglé et fatigué par le long voyage, il se trompe de route et part en direction de Duingt, sur la rive opposée. S’apercevant de son erreur, il hèle un pêcheur, qui lui offre la traversée en échange de son âme sous 10 années. S’il ne revient pas assurer sa part du contrat, la belle mourra. Le pêcheur est en fait le diable, et malgré la situation le jeune époux accepte le marché. L’étoile est rapportée à Bernoline, et pendant 10 ans, ils vécurent le parfait amour.

Puis vint l’heure d’honorer le diabolique contrat. Le chevalier se rend au service du diable et annonce la terrible nouvelle à son épouse, par un de ses valets. Cette dernière se jure de rapporter son mari, et le diable se présente à son tour à ses yeux. Le diable lui fait alors la proposition suivante : si elle est capable de reconnaître son mari parmi les gens qu’elle croisera tous les jours, il sera alors libéré.

Sûre d’elle, Bernoline accepte. Quelques mois plus tard, Satan victorieux revient vers elle et lui annonce que son mari lui a été présenté plus d’une dizaine de fois, sous des apparences différentes. Bernoline, saisie d’une tristesse et d’une colère infinie, décide alors de se jeter depuis les hauteurs du Roc de Chère, dans les eaux à pic et glacées du lac, à cet endroit.